Le Chef Claude Colliot

Chef autodidacte passionné de cuisine, marie le goût des produits frais et des couleurs afin de régaler nos papilles. Il préfère associer, que mélanger les produits du moment pour nous …

Ils Parlent de Nous…

Merci !

  • Retrouvez l’ensemble des critiques, articles presse, podcasts, vidéos télé, vidéo web et livres avec Claude Colliot.

    Claude Colliot dans les médias
  • (suite…) Facebook – 4.9/5
  • Elles sont devenues précieuses ces auberges urbaines où l’on se sent comme à la maison, accueilli et bien nourri.

    Le premier contact en dit long. Ici, les réservations se font par téléphone, pas sur un site impersonnel: on se parle, on échange tout de suite. Un couvert pour une personne? Pas de problème. L’accueil est chaleureux, sans façon, l’ambiance décontractée. «Je vous ai mise à la table d’amis, à côté des pommes d’Émilie Chigot, maraîchère à Poilly-lez-Gien. Elle fait aussi des légumes extra», prévient Chantal, la sympathique maîtresse des lieux dont le dynamisme bim, bam, boum anime la salle. Au choix, un salon d’hôtes contemporain, deux autres plus intimistes et une longue pièce où court une banquette en bois dont la rigueur de banc d’église est adoucie par des coussins.

    (suite…) Le Figaro Magazine – Claude Colliot, à Paris, une cuisine bistronomique créative
  • Il a régalé Sofia Coppola sur le tournage de Marie-Antoinette et Quentin Tarentino pour son anniversaire mais Claude Colliot ne joue pas les stars. Dans le quartier du Marais où il accueille avec son épouse, ce chef autodidacte met sa cuisine inventive à la portée de tous. Le mieux est encore de se laisser surprendre par une carte renouvelée au fil des saisons, des humeurs et des belles trouvailles du marché. Dans l’assiette, les légumes du potager de Claude, dans le Val de Loire, tiennent la vedette mais fricotent sans faire leur cinéma avec volaille fermière ou pêche du jour et c’est toujours réussi.

    (suite…) ExploreFrance – Claude Colliot, pépite gourmande
  • Au fil des années, le Restaurant Claude Colliot demeure une adresse confidentielle, quasi secrète, que les vrais gourmands se refilent discrètement sous le manteau, comme pour en préserver le charme discret et cosy.

    Mais n’allez pas croire que la fidélité de tous ces « people » ait pu monter à la tête de Claude Colliot et de son épouse Chantal. Lui, continuant toujours à cultiver paisiblement son potager de Sologne d’où il ramène les magnifiques fruits et légumes figurant à la carte. Elle, parcourant les vignobles de l’hexagone de long en large, pour en dégoter les meilleures quilles, cédées au compte goutte par des petits producteurs, qui voient encore la viticulture comme un sacerdoce avec lequel on ne plaisante pas. Les deux, presque indifférents à toute cette agitation quasi-hollywoodienne, accueillant la star du box office, comme l’anonyme gourmand de passage, avec une élégante et touchante simplicité.

    (suite…) Sortir à Paris – Claude Colliot : Une Gastronomie Maraîchère qui Enchante le Marais
  • Toujours singulier, toujours unique, et comptant toujours nombre de fidèles dans Paris, Claude Colliot résiste aux modes en amenant sa table toujours dans le bon mouvement, le sien. Le respect du produit et la mise en avant de ceux qui ont le savoir-faire, il l’a toujours pratiqué et le prouve encore avec cette carte simple et expressive : œuf au plat et girolles feuille de tagète, coquelet rôti au four, pluma de cochon grillé, crème de chocolat amande grillée caramélisée…

    (suite…) Gault & Millau
  • Grâce soit rendue à Claude Colliot, chef autodidacte à la subtilité toute nipponne, passionnant et passionné, et à sa belle cuisine instinctive.

    (suite…) TimeOut Paris – Depuis une décennie, la plus belle (et discrète) table du Marais ! ★★★★★
  • Chez Claude Colliot, point d’énoncés pompeux, mais une cuisine de saison qui traite les produits de qualité avec tous les égards. Les légumes proviennent directement du potager du chef, situé dans le Loiret. Léger, sain et savoureux.

    (suite…) Le Guide Michelin – France
  • Dans le quartier du Marais, à Paris, le chef autodidacte Claude Colliot marie à l’instinct des produits authentiques, pour des plats de haute volée à des prix raisonnables. Chapeau bas!

    Par Olivier Poels, photo Raphaël de Bengy.

    Claude Colliot est un oiseau rare et attachant. Dans le restaurant qui porte son nom, rue des Blancs-Manteaux, à Paris (4º), cet autodidacte poursuit son bonhomme de chemin en livrant une cuisine inspirée et instinctive qui excelle dans la créativité. Son potager qui fournit une bonne partie des légumes dont il a besoin. Pour le reste, il fait appel à des producteurs qui participent aussi à l’élaboration de la carte.

    (suite…) Associations de bienfaiteur
  • C’est une de nos adresses planquées et fétiche.

    (suite…) Travelling Foodista – Claude Colliot : cuisine maraîchère d’instinct à Paris
  • Lauréat Prix du Mérite 2007.

    Sur son ilot du Marais, Claude Colliot ne connaît ni l’ennui ni la mode. Son truc ? Les produits de saison (du maraîcher Didier Pil) parfaitement associés et servis avec application dans une salle ultra-sobre, à l’image de ce chef pourtant passé, en privé, chez Coppola, Cotillard et Tarantino. Comme ce jour-là, avec un formidable numéro d’équilibriste : ribambelle de champignons de Paris crus tout juste jetés sur un mix veau cru-crème aux agrumes relevé d’une sauce réglissée ; gourmandissime filet de lotte, poireaux grillés et noix fraîches; rosissime canard cuit au foin, garni d’énormes petits pois parsemés de noisettes grillées, d’ail des ours, et assorti d’un subtil condiment cassis; et, pour conclure, une régressive et grisante poire rôtie, avec déclinaison de praliné (glace et crème) et compotée de pomelos! A s’envoyer derrière la cravate, quelques jolis verres (9 €): chardonnay Domaine d’En Ségur, syrah Domaine Aurélien Chatagnier ou touraine vieilles vignes Domaine Jacky Preys.

    Le Fooding 2018 – « Trop Bon »
  • Claude Colliot, qui a popoté (en privé) pour Sofia Coppola, Quentin Tarantino et Marion Cotillard, aurait pu se la ouej… Mais non, l’autodidacte primé Fooding Guide 2007 dans une précédente adresse, la joue toujours aussi profil bas dans son petit chez-lui au sobre décor contemporain. Sa patte? Des juxtapositions subtiles et gourmandes, japonisantes parfois, comme dans cette symphonie surprise en quatre temps sans fausses notes (62 €) : fantastiques crevettes bleues crues dans un bouillon aux champi shimeji, tout en contraste avec le galanga, la menthe-bergamote, le jus de citron et la sauge fraiche du jardin – nickel avec un verre de saint-romain La Perrière 2013 de Jean-Mare Pillot à 9€; trais filet de maigre cuit à basse température (peau croustillante, pétales délicats) servi sur son lit de trompettes-de-la-mort, avec condiment citron noir, réservation recommandée.

    (suite…) Le Fooding 2017 – « Trop Bon »
  • Claude est plus qu’un artiste du produit, c’est un poète du produit : il l’interprète comme personne. Il ne le trahit pas, il le révèle, et pas toujours par les moyens qu’on aurait logiquement prévus pour ça. Depuis qu’il a un jardin près de Sully-sur-Loire, il est aux anges. Il entrepose dans son restaurant les pieds de fraisiers, de choux et de tomates qu’il y plantera bientôt. Vous retrouverez le fruit de tout cela sur ses assiettes.

    (suite…) Food & Sens – Ne passez plus à côté de Claude Colliot
  • Dans son restaurant parisien, ce chef autodidacte propose une cuisine inventive et raffinée, concoctée avec des légumes de saison souvent issus de son propre potager.

    Il y a là le travail d’un autodidacte jouant les contre-pieds, les arythmies, avec une félicité communicative : les crevettes crues aux champignons shiméji à l’huile d’argan et capucine relevées par une acidité tonique vous laissent tout de suite sur le flanc. C’est ingénu, vif, implacable.

    (suite…) Le Monde – Claude Colliot, la perle du Marais
  • Les conversations vont bon train, on se sentirait presque « entre copines » alors qu’on ne se connaissait pas deux heures plus tôt. La cuisine de Claude Colliot a cela de chaleureux, peut-être grâce à ses plats à partager. On se confie, on se lie, tous les ingrédients sont réunis pour que le moment soit mémorable.

    (suite…) Restaurant Claude Colliot Paris : simplement bon
  • Le chef : Claude Colliot a le don des saveurs puissantes et des belles associations.
    L’assiette : côte de bœuf braisée poivrée et son cappuccino de pommes de terre, saint-jacques coque et jaune d’œuf aux carottes, dragée de col-vert, ou… le poisson du matin. Et les fruits et légumes proviennent du potager du chef.
    Le buzz : un grand chef dans un lieu atypique.
    On croise : Marion Cotillard et Guillaume Canet, Quentin Tarentino ou Leonardo DiCaprio.

    (suite…) Madame Figaro – Trois bistrots trendy à Paris
  • Nous avons opté pour la banquette, tout près de la cuisine et de la table de service. L’endroit parfait pour observer le fonctionnement d’un restaurant : les tensions et les approximations s’y décèlent aisément. Rien de tel chez Claude Colliot : la bonne humeur et la décontraction ne nuisent en rien à un service professionnel exécuté avec simplicité.
    La carte est relativement courte : normal, Claude Colliot cuisine des produits du jour, d’une extrême fraîcheur.

    (suite…) Tentations Voyages
  • Ainsi commence le défilé avec pour l’ouverture le tourteau, mangue verte, oeuf bio et raifort. la délicatesse et la subtilité des saveurs sont toujours au rendez-vous sous la baguette d’un chef que l’on sait attentif aux détails. La poisson, dont la cuisson est délicatement précise, accompagné de son lit de champignons renvoie efficacement à la vieille antienne terre-mer de la cuisine française, tandis que le pigeon, faisandé à souhait dans une cuisson dont le rouge tendrait à émouvoir, rend hommage au temps. Mais dois-je avouer que ce que je retiendrai, c’est cette petite assiette de légumes qui est à elle seule une promenade dans un potager ?

    (suite…) Orgyness – Claude Colliot
  • Anyway, sometimes knowing little about a place is the best way to discover it: no expectations, no disappointment. At Claude Colliot, we were delighted by what we found – creative, market-fresh nouveau bistro cuisine served in a contemporary setting that’s comfortably chic without being sterile. (Think washed stone walls and aubergine leather Parsons chairs plus a fab chandelier made of graphite drafting lamps.)

    Lire l’intégralité de l’article de Paige Bradley Frost sur HiParis

    Claude Colliot: Fresh, Inventive Dining in Paris’ Marais 
  • Nous l’avions adoré rue de Babylone, au Bamboche. Ensuite, il passa à la porte Maillot (L’Orénoc), avant de venir se poser ici moissonner les lauriers d’une critique unanime. Vous verrez – car vous irez, n’est-ce pas ? – sa cuisine procède de l’ellipse : ses plats sont éclaircis, nettoyés de tout. Un peu comme un morceau de bois que Claude Colliot aurait longuement frotté. Il y a cependant un style Colliot fait de juxtapositions, de séquences coupées, où les légumes interviennent comme des phonèmes (betterave, racine, céleri, agrume, radis…). Du coup, les compositions sont claires sans pour autant verser dans le charme poseur des restaurants en vogue. Voilà sans doute pourquoi cette table ne cartonne pas autant que les avisés en barbe de trois jours. Il y avait cependant ce soir-là un superbe canard et sa purée de pomme de terre déliée avec une chantilly de lait. C’était parfait.

    Accueil très plaisant avec madame, connaissant les flacons sur le bout des doigts.

    (suite…) Le Figaro Madame – L’injuste solitude de Colliot
  • Encore un de nos chouchous que ce Claude Colliot, excellent cuisinier, qui œuvre depuis une année (1er décembre 2009, happy birthday !) sous sa propre enseigne, aux côtés de son épouse, œnologue. Avec ses formules attractives au déjeuner (21, 24 et 29 €), il creuse son sillon de chef créatif campé sur le produit brut.

    (suite…) Figaroscope – Faims de courses : Claude Colliot
  • L’assiette. Le goût prononcé de ce dernier pour les touches extrêmes d’Asie (saint-jacques/citronnelle, raviole d’oignons, émincé de veau et bouillon à la coriandre?) évoque immanquablement les parfums voyageurs chers à la cuisine de William Ledeuil. Le registre est ici plus radical, presque plus baroudeur, et on se laisse volontiers embarquer !

    Bravo. Les prix serrés au déjeuner qui offrent un remarquable rapport qualité/prix. Le service bienveillant.

    (suite…) Figaroscope – Au secours, c’est complet ! : Claude Colliot
  • Ses fans de la première heure et ses amis stars l’attendaient de pied ferme. Come-back réussi.

    Sofia Coppola se ferait bien un petit dîner privé sur le tournage de Marie-Antoinette? Allô, Claude Colliot? Quentin Tarantino a besoin d’un gâteau à la dernière minute pour fêter son anniversaire à Paris? SOS, Claude Colliot! Marion Cotillard fait des entorses à son régime bio-veggie? La faute à… Claude Colliot. Et la liste est encore longue des Mélanie Laurent, Mélanie Doutey et autres victimes célèbres de la colliotite aiguë.

    Ces temps-ci, le virus sévit sévère.

    (suite…) L’Express – Paris 4e: Claude Colliot
  • Bien installé, cette fois, entre les beaux murs d’un intérieur very Marais, Colliot signe et soigne une cuisine de mouvement, technique sans être démonstrative, droit au but et au brut du produit.

    (suite…) FigaroScope – Les tables qui ont fait l’année : Claude Colliot
  • Depuis quelques jours, Colliot a sûrement trouvé son petit bonheur au vif d’un Marais qui n’attendait que cela. Jolie salle vivante dans ses dénuements de murs blancs et de pierres grattées où, soudain, une cuisine d’esprit trouve manière à expression. Et la matière ? Carte courte, promise à la bougeotte, d’une décontraction apparente mais délicieusement tendue, droite au but et au brut de produits saisis dans le meilleur de leur intime. Cuisine spontanée d’un chef apaisé. Fatalement communicative.

    (suite…) FigaroScope – Claude Colliot, la science du spontané
  • Claude Colliot en cuisine pure et simple. Les produits juxtaposés (ce qui me déroute quelquefois), des saveurs nettes et directes. Un travail soigné et attentif. Une belle cuisine de Chef aux fourneaux, il gâte son petit monde par le goût du produit et quelques associations percutantes.

    (suite…) Food Intelligence – Claude Colliot : Le bon goût du bon
  • PRIX DU MÉRITE CULINAIRE 

    Claude Colliot

    L’Orénoc, Paris
    Après son bistrot Le Bamboche, rue de Babylone, Claude Colliot a travaillé à Montréal et à New York, avant de réapparaître au Méridien Etoile, porte Maillot, avec tout son talent… Et de le quitter pour ouvrir en 2009 une adresse à son nom dans le Marais.

    (suite…) Le Fooding – Prix Fooding Guide 2007
  • Claude et Chantal Colliot ont su donner au petit établissement qui révéla David Van Laer un air de renouveau. Il se traduit dans l’agencement des tables, l’accueil prévenant et la cuisine désormais très personnelle de l’ancien chef du restaurant Le Quai d’Orsay. Pas plus de fioritures dans le décor que dans la crème de chou-fleur et glace de homard ou le velouté de potiron. La saveur, c’est essentiel, prime sur la construction des plats et la côte de cochon conjugue allègrement le moelleux de sa chair au romarin rectifié par le citron. Voilà une jolie réussite d’un menu qui propose aussi une cuisse de lapin confite aux aromates et un pavé de cabillaud aux épices, très savoureux. La carte ouvre le champ à des mets plus nobles, le saint-pierre, les Saint-Jacques, le pigeon et le ris de veau. C’est une cuisine sans équivoque, qui met le produit en vedette. Splendides desserts et vins judicieusement choisis par Chantal Colliot.

    Première publication: Critique Le Bamboche dans Le Monde daté du 1er décembre 1999

    Le Monde

Thin Flamed Leeks    Smoked Eels, Hazelnuts Aroma

Ajouter au panier

Thin Puff Pastry Pie    Beetroot, Blackcurrant, Parmesan

Ajouter au panier

Vegetal Autumn Broth    Argan Aroma

Ajouter au panier

Roasted Farm Poultry    Spinach and Arugula, Sesame Perfume

Ajouter au panier

Stir-Fried Octopus    Laced Celeriac, Green Yuzu

Ajouter au panier

Forest Mushrooms Pasta    Yellow Wine, Black Garlic

Ajouter au panier

Thin Puff Pastry Apple Tart    Tomato, Ginger

Ajouter au panier

Passionfruit Sushi    Fig, Beetroot, Candied Quince

Ajouter au panier

Fromage Fermier

12,00 

Fromage Fermier

Ajouter au panier

Pêches, verveine et galanga

4 personnesPréparation : 10 minCuisson : 5 min278 cal./pers Ingrédients: 4 pêches mûres à point1 orangele jus de 1 citron vert20 g de galanga1 bouquet de verveine fraîche200 g de …

Courgettes aux oeufs de hareng

4 personnesPréparation : 15 min355 cal./pers Ingrédients: 2 jeunes courgettes bien fraîches200 g de faisselle de vache60 g d’oeufs de hareng20 g de noisettes2 cuillère(s) à soupe d’huile de noisettele …

Moules aux fleurs de capucine

4 personnesPréparation : 10 minCuisson : 5 min Ingrédients: 2 l de moules1/2 l de vin blanc sec2 bâtons de citronnellele jus de 1 citron3 feuilles de laurier3 dl de …